Les gestes mentaux décrits par une métaphore

A l’occasion d’une rencontre de suivi inter-écoles, un groupe d’enseignants a eu l’idée de faire un parallèle entre le geste de réflexion et la réalisation d’une recette de cuisine. Ils n’ont pas eu le temps d’aller au bout mais ils ont pris conscience de la force du recours à la métaphore pédagogique pour éclairer le sens d’un concept.

Dans les archives de la Feuille d’IF qu’on peut consulter sur le site d’IFBelgique, j’ai remis la main sur un article écrit par José Clément dans le numéro 5 de la revue (en 2002). L’auteur utilise la métaphore pour décrire les 5 gestes mentaux, ainsi que l’évocation, la mise en projet et le rôle de l’enseignant en classe. A lire dans le document ci-dessous.

Un “sketchnote” avec des pistes pratiques pour la classe

Les rencontres de suivi suite aux deux premiers jours de formation de niveau 1 ont battu leur plein pendant le mois de novembre. L’occasion pour la cinquantaine d’enseignants concernés de partager les pratiques qu’ils ont développées dans leurs classes en s’appuyant sur la gestion mentale.

Ci-dessous, le “sketchnote” réalisé pour présenter de manière globale et synthétique ce qui a été échangé dans les différentes équipes de la vingtaine d’écoles concernées.

Pistes pratiques suivis N1 nov18 redimensionné

 

Un blog à explorer: Accompagner le travail des adolescents avec Pégase

Guy Sonnois est enseignant et formateur en gestion mentale. Il a écrit un livre incontournable pour les enseignants du secondaire: “Accompagner le travail des adolescents avec la pédagogie des gestes mentaux” dont il est déjà question ici et ici.

Il vient de publier un article intitulé:

Neurosciences et pédagogie : les exercices d’entraînement.

En voici un extrait pour vous donner envie d’aller le lire dans son intégralité:

Beaucoup d’élèves, même des bons et jusqu’à des niveaux élevés d’études, se plaignent de fautes d’étourderie, d’erreurs de calcul inexpliquées qui viennent polluer leur réflexion au moment des évaluations importantes, dans lesquelles il faut pourtant aller très vite. L’un d’entre eux, très “expliquant”, en classe préparatoire PSI, se plaignait récemment d’avoir été perturbé pendant une colle par des erreurs de calcul relevant de la double distributivité… étudiée vers la classe de cinquième. Voici le conseil que je lui ai donné, après lui avoir expliqué en substance le texte précédent :

« Ton travail pourrait être de repérer toutes les occasions où tu commets des erreurs de calcul, ou autre ; de prendre un peu de temps pour revenir en pleine conscience (évocations) sur les automatismes qui ont mal fonctionné (par exemple la double distributivité, mais ça pourrait être aussi bien les identités remarquables, ou d’autres « must » du programme de collège…) ; de retrouver la logique de ces mécanismes (le pourquoi du comment) et de la mémoriser, éventuellement de faire quelques exercices…  Si ce sont des erreurs que tu reproduis souvent, ça vaudrait vraiment le coup que tu y consacres un peu de temps. »

L’évocation: définition de base

L’évocation est un des concepts de base de la pédagogie des gestes mentaux. Il est donc fondamental de l’avoir bien compris pour pouvoir intégrer les autres concepts propres à la gestion mentale.

Voici un essai réalisé avec le logiciel Moovly (déjà utilisé ici).