Variété des perceptions: encore un exemple en math

Après “Chanter la conjugaison”, “Danser les maths”, voici le “Théorème de Pythagore expliqué avec des Legos” …

La musique qui accompagne peut être coupée car elle risque de perturber la perception de ce qui se passe dans cette très courte vidéo.

Et pourquoi pas ensuite mettre les élèves au défi d’illustrer/expliquer un autre théorème avec des Legos (ou autre chose, d’ailleurs). Aidons-les à être créatifs en math aussi et à solliciter leur imagination.

Les cartes mentales au service des 5 gestes

Les cartes mentales ou mindmaps ou schémas heuristiques constituent un outil pertinent dans l’apprentissage et peuvent être mis au service des 5 gestes mentaux: réaliser un tel schéma permet en effet de faciliter l’évocation, renforcer l’attention, optimiser la mémorisation, favoriser la compréhension, entretenir la réflexion, déployer l’imagination. Oui, oui, rien que ça!

Vous trouverez ici (sur le site Carrefour Education du Québec) un dossier complet avec un tas de ressources sur ces cartes mentales.

Donner du sens à l’apprentissage: exemple en math

C’est une question qui revient en boucle: comment, dans certaines matières plus abstraites, comme les mathématiques, aider les élèves à donner du sens à ce qu’ils apprennent?

En gestion mentale, nous savons combien c’est important que l’apprenant puisse se mettre en projet par rapport à une tâche d’apprentissage. Le fait de pouvoir relier ce qu’il y a à faire avec une situation concrète va alimenter le moteur interne de l’élève, va l’aider à être actif mentalement pour réaliser l’exercice.

Pour illustrer cela, un exemple proposé par un enseignant en mathématiques sur son blog, destiné à des élèves du niveau collège (3 premières années du secondaire):

D’une situation réelle au langage mathématique: exemple du billard

C’est en se plantant que l’on s’enracine…

Evaluer, corriger, rayer, entourer, barrer, pointer, montrer: l’erreur est traquée par l’enseignant, souvent mise en évidence en rouge.

Les élèves la vivent comme une sanction, comme un message négatif.

Et si nous leur apprenions à faire de l’erreur un tremplin? Et si nous étions attentifs à souligner aussi ce qui est bon, bien, correct? Et si nous participions au changement du statut de l’erreur?

Je vous invite à lire l’article publié sur le blog “Le petit journal des profs”, vous y trouverez des constats, des idées, des pistes, dont une partie s’appuient sur les neurosciences. Il y a matière à réflexion!

Le petit journal des profs: la valeur de l’erreur

 

L’importance des messages positifs

Jolie petite vidéo (publiée par Stepchange sur Youtube, en anglais sous-titré), qui montre la puissance des encouragements (ou messages positifs) sur la mise en projet de ceux que nous accompagnons sur les chemins de l’apprentissage, notamment quand ils font face à un obstacle.

Ces messages positifs sont à semer, à distribuer sans compter, nos élèves en ont besoin pour nourrir leur confiance en eux et leur motivation pour apprendre.

Nous sommes bien dans l’esprit de la pédagogie des gestes mentaux en pensant et en agissant ainsi!

Un livre et un blog pour accompagner le travail des adolescents

Il s’agit du blog de Guy Sonnois, professionnel de l’éducation en milieu scolaire, spécialisé dans l’accompagnement d’adolescents en difficulté d’apprentissage. Il est l’auteur du livre “Accompagner le travail des adolescents avec la pédagogie des gestes mentaux”, Chronique Sociale, 2009.

Office Lens 20161123-115606 Office Lens 20161123-115637

Il a créé un blog qu’il alimente régulièrement et dans lequel il partage des ressources très intéressantes, souvent en lien avec la gestion mentale. A découvrir ici.

La mémorisation: un témoignage venu d’ailleurs

Sur le blog de Gestionmentale.org créé par Frédéric Rava, formateur en gestion mentale en France, un témoignage de Nathalie, enseignante qui a testé quelque chose en classe pour faire comprendre à ses élèves que mémoriser, ça a du sens. Son objectif est de donner à ses apprenants la motivation nécessaire pour mettre en tête leurs leçons.

C’est vraiment intéressant!

A lire ici.

Mindmap sur les liens opérables pour comprendre

Le geste de compréhension mobilise notre capacité à faire des liens de toutes sortes:

  • avec ce que nous connaissons déjà (représentations, stock de connaissances, …)
  • avec le sens des mots (étymologie, définition, polysémie, …)
  • avec du concret (Paramètre 1), du symbolique (paramètre 2), de l’inédit (paramètre 4)
  • avec les causes et conséquences
  • sur un plan logique (liens d’attributions, de sériations, d’analogies)
  • grâce à un questionnement (CQQCOQP, les 5 questions de Guy Sonnois, …)

Nous pouvons entraîner nos élèves à faire ces liens, guider leur recherche de sens en leur proposant des activités précises, des démarches de questionnement, des outils comme le mindmap.

Si vous avez des idées, elles sont les bienvenues, pensez à les partager.

1 8 9 10